30 Jan. 2022
17h00
Église St Michel Colmar-Berg
Stylus Luxurians

Créer le mouvement. A un premier geste, un premier sens, une première direction, on oppose, on contrarie. Une énergie bifur­quée, non linéaire, imprévisible, irrégu­lière. Baroque. Après les structures presque logiques, les canons et les fugues, les variations ordonnées et exhaustives de ses maîtres, Matthias Weckmann trace son chemin au gré des ruptures esthé­tiques, des propositions novatrices et des évènements qui marquent son époque.

Musique des temps troublés, musique fantas­tique, étrange. Musique des guerres de religions, de trente ans et plus. Mu­sique du conflit. Entre le beau et le laid, la mesure et la démesure, la raison et la fo­lie. Weckmann fait pour défaire. Les gestes sont exa­cerbés. Le Stylus Luxurians est reconnu alors pour user d’un grand nombre de disso­nances, de „figures“ propres à émou­voir et qui „s’accordent autant qu’il est pos­sible avec le texte“. Les courants religi­eux, réformés ou non, tentent de séduire leur auditoire par des chants moins céles­tes et abstraits mais plus incarnés, pour ne pas dire charnels. Une vibration qui doit éveiller les émotions des fidèles. Une rhétorique sensuelle qui ne symbolise plus le divin mais s’adresse désormais aux senti­ments de l’être humain. Traduire et pro­voquer avec les sons l’amour mystique entre l’âme et Dieu. Weckmann se saisit dans son oeuvre de cet art déclamatoire, de ce „madrigal sans parole“ comme dit Gi­rolamo Frescobaldi, et dépeint les pas­sions de l’âme, ses absurdes, ses contradic­tions.

YOANN MOULIN

Yoann Moulin commence son apprentissage de la musique avec Robert Weddle au sein de la Maîtrise de Caen. Il y découvre le clavecin qu’il étudie avec Bibiane Lapointe et Thierry Maeder et poursuit après un passage à l’académie de Villecroze avec Ilton Wjuniski ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans les classes d’Olivier Baumont, Kenneth Weiss et Blandine Rannou. À cette même époque, il découvre le clavicorde grâce à Étienne Baillot, l’orgue en autodidacte, l’improvisation aux côtés de Freddy Eichelberger et profite de l’enseignement de Pierre Hantaï, Skip Sempé, Blandine Verlet et Élisabeth Joyé.

Il joue depuis en récital et en musique de chambre dans différentes saisons et festivals comme la Philharmonie de Paris, La Roque d’Anthéron, les Folles Journées de Nantes, Oude Muziek – Utrecht, Ambronay, la Fondation Royaumont, Lanvellec, Montpellier-Radio France, le Venetian Center for Baroque Music, le Cervantino – Mexique, la Chaise-Dieu, l’Académie Bach d’Arques-la-Bataille, Saint Riquier, la Philharmonie du Luxembourg, le festival Actus Humanus en Pologne ou encore le festival International Tropical Baroque à Miami.

Il accompagne aussi plusieurs ensembles tels que les Arts Florissants, le Concert Spirituel, Les Musiciens du Louvre, l’ensemble Clément Janequin, la Fenice, le consort de violes L’Achéron, le Concert Étranger, la compagnie La Tempête, Capriccio Stravagante, la Maîtrise du Centre de Musique Baroque de Versailles, les Musiciens du Paradis, la compagnie de danse baroque Les Fêtes Galantes, Das Klub – Cabaret Contemporain ou le collectif de Jazz La Forge.

En 2017, il fonde l’ensemble „La Ninna“ qui explore par la musique de chambre un répertoire baroque plus intime et intérieur.


Programme
Matthias Weckmann (ca. 1619-1674)
Toccata
Dietrich Buxtehude (ca. 1637-1707)
Singet dem Herrn
Christian Ritter (ca. 1645-1725)
Allemande sur la mort de Charles XI
Johann Caspar Teubner (1661.1697)
Sonata per violino
Dietrich Buxtehude
Klaglied
Philipp Friedrich Böddecker (ca. 1607-1683)
La Monica
Johann Jakob Froberger (1616-1667)
Ricercar
Heinrich Schütz (1585-1672)
Erhöre mich
Georg Böhm (1661-1733)
Praeludium, Fuge & Postludium
Ensemble La Ninna (Fr)
Marie Perbost
soprano
Stéphanie Paulet
violon
Jérôme Huille
violoncelle
Yoann Moulin
clavecin

L’Héritage de Schütz
6.02.2022 - 17h00
Die vier Jahreszeiten des Trobars Der Chansonnier de St-Germain-des-Prés (1230-1270) als erstes musikalisches Zeugnis der Trobadore und Trouvères
27.02.2022 - 17h00
¡Ay, bello esplendor! Una fiesta barroca española
13.03.2022 - 17h00
Bach Dynasty
3.04.2022 - 16h00