7 nov. 2021
17h00
Église St Laurent Lorentzweiler
Claudio Monteverdi Vespro della Beata Vergine

Témoin en hommage du passé et œuvre visionnaire en son temps, le regard porté tel une tête de Janus en arrière et en avant, les Vêpres de la Vierge de Claudio Monteverdi se sont imposées, au fil des années de redécouverte de la musique ancienne, en tant que chef-d’œuvre phare du répertoire sacré du primo seicento ou premier baroque.

Considérées à présent et à juste titre comme un monument incontournable de l’histoire de la musique, elles ont de ce fait conféré au nom de leur créateur la même notoriété „planétaire“ que celles des Purcell, Händel, Bach ou Vivaldi ... qui ont délimité à eux seuls l’espace géographique et temporel de la musique dite baroque, telle que médiatisée auprès du grand public de nos jours. 

La contrepartie de cette célébrité fut parfois, il est vrai, au détriment de chefs-d’œuvre ou de compositeurs non moins légitimes en leur temps, notamment de part et d'autre de l'axe Italie-Allemagne-Angleterre, resté pourtant dans l’ombre de ces figures de proue dont on fit au fil du temps les „bustes de grands compositeurs“ ... par les aléas de la capricieuse évolution du goût esthétique à travers les époques. 

LA FENICE

L‘ensemble La Fenice symbole du rayonnement de la musique italienne dans l’Europe baroque, la Fenice fut le nom d’une œuvre due à Giovanni Martino Cesare, cornettiste et compositeur qui s’expatria au-delà des Alpes au début du XVIIe siècle.

Le phénix – en italien la fenice, est à l’origine cet oiseau fabuleux de la mythologie qui, après avoir vécu plusieurs siècles, se consume avant de renaître de ses cendres; c’est aujourd’hui le nom emprunté par un groupe de musiciens réunis par le chef-cornettiste Jean Tubéry, animés du désir de faire revivre un répertoire en le révélant dans son extraordinaire vitalité, et de partager leur passion pour la fastueuse musique vénitienne de l’époque.

Le patrimoine musical de l’ensemble s’étend néanmoins à toute l’Europe, et sur plus de deux siècles de musique: le cornet à bouquin fut en effet couramment adopté dès le début du XVIe siècle, et ce jusqu’à Johann Sebastian Bach, qui l’utilise dans plusieurs de ses cantates.

L’ensemble a remporté dès ses débuts deux premiers prix internationaux (Bruges et Malmö), et a joué depuis dans les plus grands festivals à travers l’Europe, les Amériques, le Japon et la Chine.

Les enregistrements se sont vus régulièrement primés des plus hautes distinctions (Diapason d’Or, Choc du Monde de la Musique, 10 de Répertoire, 5* Golberg, Classica, Palmarès de la Nouvelle Académie du disque).

Issus de l’Europe entière, les instrumentistes de la Fenice et leurs partenaires vocaux – les Favoriti de La Fenice – sont tous des solistes internationalement reconnus, qui collaborent également avec les meilleurs ensembles du moment, et enseignent dans les conservatoires nationaux en France et à l’étranger. Par le sérieux de son approche musicologique et la personnalité des musiciens qui la composent, La Fenice s’est imposée depuis comme un des ensembles incontournables dans l’interprétation du Seicento.

L’ensemble La Fenice bénéficie du soutien du Ministère de la Culture, de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bourgogne-Franche Comté, du Conseil Général de l’Yonne et de la Ville de Sens.

Programme

Claudio Monteverdi (1567-1643)
Vespro della Beata Vergine

Deus in adiutorium meum intende
Domine ad adiuvandum me festina
Assumpta est
Dixit Dominus Domino meo
Nigra sum sed formosa
Maria Virgo
Laudate pueri, Dominum
Pulchra es amica mea
In odorem
Laetatus sum
Duo Seraphim clamabant
Benedicta filia
Nisi Dominus
Audi coelum verba mea
Pulchra es & decora
Lauda Jerusalem
Sonata sopra Sancta Maria Ora pro nobis
Exaltata est
Ave Mari stella
Hodie virgo Maria
Magnificat anima mea
La Fenice (Fr)
Jean Tubéry
Direction
Caroline Weynants, Lina Lopez
soprani
Sylvie Bedouelle
mezzo-soprano
Fanny Châtelain
alto
William Shelton
contra-tenore
Jan Van Elsacker, Hans-Jörg Mammel
tenori
Romain Bockler
baritono
Jean-Claude Sarragosse, Victor Vilca
bassi
Jean Tubéry, Sarah Dubus
cornets à bouquin
Stéphanie Pfister, Sue-Ying Koang
violons baroques
Alexis Lahens, Fabien Moulaert,
Arnaud Brétécher
saqueboutes
Keiko Gomi
violoncelle baroque
Etienne Galletier
théorbe
Marc Meisel
orgue positif

L’Héritage de Schütz
6.02.2022 - 17h00
Die vier Jahreszeiten des Trobars Der Chansonnier de St-Germain-des-Prés (1230-1270) als erstes musikalisches Zeugnis der Trobadore und Trouvères
27.02.2022 - 17h00
¡Ay, bello esplendor! Una fiesta barroca española
13.03.2022 - 17h00
Stylus Luxurians
30.01.2022 - 17h00
Salve Regina
16.01.2022 - 17h00
Bach Dynasty
3.04.2022 - 16h00